le soufi

Publié le par salsabila

 

imgesprit.jpg

Le soufi est amoureux de Dieu (Haqq) et pour prouver son amour, comme les amoureux figuratifs il est continuellement occupé par le souvenir de son Bien Aimé qui est Dieu.

Cet attention permanente à Dieu (Haqq) a deux effets : Un effet apparent et un autre intérieur. L’effet intérieur c’est que le soufi par Son souvenir s’éloigne du monde du « moi » et « toi », et rejoint le monde de l’unité ou le monde du « Lui » ou « Nous » car : J’ai si souvent pensé à Toi que je suis devenu Toi de la tête aux pieds.

Tu es venu petit à petit et Je suis parti lentement.

Ou Comme un papillon devant la flamme, je Le regardai fixement, Et lorsque je revins à moi, j’étais déjà consumé.

L’effet apparent c’est que grâce au souvenir de Dieu (Haqq) dans le cœur, graduellement les effets des attributs de Dieu (Haqq) apparaissent dans le comportement car : Il s’est tellement assis devant mon cœur imprégné, Que ce cœur a fini par complètement refléter Son caractère et Ses attributs.

Dans la première étape qui est le commencement du mouvement vers Dieu (Haqq, l’unité), il ne dérange personne car : Fais ce que tu veux mais ne cherches pas à déranger, Car dans notre voie il n’y pas d’autres pécher que celui-ci.

Dans la deuxième étape c’est à dire une fois arrivé au seuil de l’unité, il n’est offensé par personne car : Nous sommes fidèles, nous prenons le blâme et nous sommes heureux, Car dans notre voie être offensé c’est de l’impiété.

Dans la troisième étape qui est l’entrée dans le monde du « Lui » ou « Nous » ou le monde de l’Unité, le soufi donne de l’amour bonté aux gens qui l’ont dérangé, parce qu’il regarde tout comme lui-même et il se voit lui-même comme Tout. Comme il est joliment dit : Ne sois pas moins que l’arbre, donne ton ombre, Offre tes fruits à tous ceux qui t’envoient des pierres.

Publié dans le soufisme (tassawof)

Commenter cet article